Les particularités de la région

L’habit traditionnel (des femmes)

Sur le territoire de l’union de Bautzen, lors d’occasions particulières se porte principalement l’habit des Sorabes évangéliques de Bautzen (association des habits traditionnels) de Hochkirch, chorale de Bautzen) et l’habit catholique traditionnel (entre autres la chorale Meja).

Les femmes plus âgées portent aujourd’hui encore l’habit traditionnel au quotidien. Mais aux occasions particulières, beaucoup de jeunes femmes et filles s’habillent dans l’habit qui convient à l’occasion. Comme par exemple au baptême, à la communion, à la confirmation ou au mariage.

Grâce à cela, l’habit, qui se porte encore rarement au quotidien, a une visibilité à nouveau plus forte. L’habit des Sorabes évangéliques de Bautzen appartient aux habits traditionnels qui ne se portent plus quotidiennement.

Autour de Radibor et Storcha se porte l’habit des Sorabes catholiques.

Art sorabe amateur de la région

Mis à part l’art sorabe professionnel, l’art amateur et les groupes de musique folkloriques du peuple appartiennent fortement à la vie culturelle sorabe.

Les groupes de musique folkloriques sont :

- La chorale “Meja” à Radibor, établie en 1896

- La chorale “Budyšin” (Bautzen), établie en 1964

- Groupe folklorique “Sprjewjan”, établi en 1979

- Sorbisches Jugendensemble e.V. du lycée sorabe de Bautzen, créé en 1949 et se compose de plusieurs chorales, des groupes de musiciens et des groupes de danse.

Les écoles primaires et collèges sorabes de Bautzen et de Radibor ont une chorale, tout comme l’école professionnelle sorabe pour la pédagogie sociale. Ils chantent principalement des chants du répertoire sorabe. Les artistes de l’ensemble national sorabe agissent aussi dans les écoles de la région et sont à la tête des groupes de chant ou de danse.

En visitant l’union vous pouvez voir les musées et expositions suivantes :

La maison de Měrćin Nowak (Martin Neumann) à Nechern

Le musée de l’école « Korla Awgust Kocor » à Wartha

La maison des mille lacs à Wartha

Le musée Sorabe de Bautzen

Coutumes et traditions

Le mariage des oiseaux

Tous les ans, le 25 janvier est fêté le mariage des oiseaux. La pie se marie au corbeau. La veille, les enfants placent une assiette sur le bord de la fenêtre. Le lendemain matin se trouvent sur l’assiette des sucreries, ou des pies et des nids (en gâteaux) faits maison. C’est le remerciement des oiseaux envers les enfants de les avoir nourris tout l’hiver. Les enfants fêtent notamment le mariage des oiseaux dans les maternelles et les écoles. Ils sont alors déguisés en jeunes mariés ou en oiseaux.

Ce jour-là, des programmes sont préparées avec des chants, des poèmes ou des parades maritales à travers le village. Dans plusieurs maternelles et écoles, les enfants s’habillent de l’habit du mariage sorabe. Le programme de mariage des oiseaux de la maternelle-Witaj (programme bilingue) de Malschwitz est particulièrement connu. Les enfants y portent l’habit des évangéliques sorabes de Bautzen et présentent le cortège de mariage sorabe évangélique.

L’ensemble national sorabe prépare chaque année un programme pour le mariage des oiseaux. Le mariage des oiseaux du soir appartient fortement aux événements de la vie culturelle sorabe et est présenté dans plusieurs endroits de la Lusace. Pour les enfants aussi se joue un programme particulier pour cette occasion.

Le marché sorabe de Pâques

5 semaines avant Pâques a lieu le marché sorabe de Pâques dans la Maison des Sorabes organisé par l’association pour la culture du peuple sorabe. Les décorateurs d’œufs présentent les œufs décorés à l’aide de techniques traditionnelles. Il est aussi possible d’acheter les œufs décorés les plus divers durant ces deux jours.

Les cavalcades

Les processions de cavaliers défilent le dimanche de Pâques, fortement attachées à la religion catholique. Les cavaliers se préparent le samedi, afin qu’ils puissent porter l’heureux message et le joyeux « Haleluja » au monde. Trois processions chevauchent dans le territoire de Bautzen vers les communautés voisines : celle de Radibor chevauche vers Storcha, celle de Storcha chevauche vers Radibor et celle de Bautzen chevauche également vers Radibor.

Autres

Le 30 avril, dans toute la Lusace, les sorcières sont brûlées (tradition avec un bûcher et une sorcière en papier). Le même jour, le soir, est élevé l’arbre de mai. Durant ce mois ont lieu les renversements d’arbres de mai, souvent avec un programme et une fête. Les jeunes filles et garçons dansent autour de l’arbre. Les filles portent l’habit catholique national comme par exemple à Radibor. Les enfants de l’école maternelle, tenue par une aide sociale, « Knirpsenland » à Bautzen présentent le renversement de l’arbre de mai dans l’habit des Sorabes évangéliques de Bautzen.

Tous les deux ans, la Domowina organise avec ses partenaires le festival folklorique international « Łužica ». Il commence le jeudi soir à Bautzen avec un grand programme. Des groupes folkloriques du monde entier y participent en Lusace avec les invités et présentent leur folklore.

Les concerts d’automne sont fortement intégrés dans la tradition culturelle sorabe depuis plusieurs années. Les chorales amateures y préparent des programmes. Dans l’union J.A Smoler, les concerts sont organisés chaque année à Hochkirch, Radibor, Bautzen et Dreikretscham.

Domowina-Regionalverband "Jan Arnošt Smoler" Bautzen

Regionalny běrow Budyšin/
Regionalbüro Bautzen
Postplatz 2/Póstowe naměsto 2
02625 Bautzen/Budyšin
Telefon: (03591) 550211
Telefax: (03591) 42408
E-Mail: katja.liznarjec@domowina.de