Union « Jan Arnošt Smoler » Bautzen

 

Conserver et développer les espaces linguistiques

Presque toutes les institutions sorabes ont leur siège à Bautzen. La ville est aussi la capitale du peuple sorabe, ce que les Allemands ressentent en Lusace. Ceci est un défi pour le travail de l‘union „Jan Arnošt Smoler“, en particulier pour la protection et le développement de la langue sorabe dans la vie quotidienne et professionnelle. L’union organise des rencontres pendant lesquelles les personnes peuvent discuter et vivre ensemble la culture sorabe. À l‘union „Jan Arnošt Smoler“ Budyšin (Bautzen) appartiennent 22 groupes de la fédération Domowina et une association.

Aussi, l’union organise et soutient des discussions sorabes encadrées et s’occupe de maintenir les coutumes. Pour cela, elle a rendu possible l‘emprunt de costumes folkloriques sorabes par les maternelles et les écoles. Les enfants les habillent tous les ans à l’occasion du mariage des oiseaux et de la fête de l’arbre de mai. Le sens des projets dans les écoles sorabes et allemandes est de rechercher communément ses racines et ses histoires.

Les soirées thématiques, concerts d’automne, ateliers et autres événements sont proposés aux groupes de la fédération Domowina et aux autres intéressés pour vivre l’expérience de la langue sorabe vivante. En protégeant et développant les espaces linguistiques, quiconque ayant moins conscience qu’il est Sorabe serait incité à utiliser sa langue maternelle dans la vie quotidienne. De plus, l’union garde contact avec d’autres institutions politiques, entre autres, pour que ses membres agissent dans les cercles de travail pour les affaires sorabes de l’agglomération de Bautzen autant que dans le conseil pour les affaires sorabes de l’Etat libre de Saxe.

L’union a été fondée le 24 Juillet 1921. Au temps de la RDA, elle appartenait aux unions ayant le plus de membres. Cependant, avec la chute du mur, ce nombre a diminué, notamment du fait que certains membres engagés allaient dans de nouvelles associations spécifiques et refondées. Avec le développement de la société ces 20 dernières années, les circonstances dans les villages ont beaucoup changé. Le travail de l’union n’ordonne plus de projets purement sorabes. Maintenant, il s’agit de soutenir le travail culturel. Ainsi, les Sorabes peuvent donner envie aux Allemands de participer à et de soutenir les affaires sorabes.

Au cours de l’année, l’union Bautzen a créé beaucoup de liens de coopération. L’administration réserve de biosphère de l’UNESCO „la bruyère et les étangs de haute Lusace“ à Stróži est maintenant un bon partenaire de l‘union. En 2010, l’union a signé un accord de coopération avec l’entreprise Sachsenforst qui devient responsable de la réserve. Les mots techniques et les noms géographiques sont, depuis, publiés et imprimés en deux langues, lorsque cela est possible.

L’association de la Domowina „Radiška“ à Stróži organise une vie sorabe active dans son environnement. L’association est, parmi d‘autres, responsable du musée de l’école „Korla Awgust Kocor“ à Stróži. Elle y présente une école sorabe typique d’il y a 200 ans, des contextes historiques et des illustrations de la discrimination envers la langue sorabe et la germanisation durant des décennies.

Le travail des unions de Bautzen repose sur le partenariat entre minorité et majorité. La biculture et le plurilinguisme sont les particularités de la région. Il faut tout de même avoir une bonne volonté pour se positionner consciemment face à cette thématique. Pour cela, la loi sorabe propose un encadrement exemplaire. En pratique, toutes les possibilités ne sont pas encore développées, notamment la pratique de la langue sorabe, partout où cela est possible.

Les membres du conseil d’administration de la Domowina rendent moteurs différents liens et associations sorabes et allemands (par exemple Bjesada, ZSST z. t., Maćica Serbska, Towarstwo filatelistow Budyšin z. t.).

Les étrangers sont fascinés par la communion de notre culture en Lusace; alors que pour les habitants cela est quelque chose de normal et non exceptionnel. Les panneaux (de noms de villes et villages) bilingues ne sont pas encore une affaire évidente pour les responsables sorabes, malgré des lois claires à ce propos. Sauvegarder et entretenir la langue et la culture sorabes est de plus en plus difficile dans la société moderne. Grâce à la globalisation, les jeunes sorabes peuvent réaliser leurs rêves, de vie et professionnels, en dehors de la Lusace. Les jeunes Allemands ne demandent pas après les histoires de leurs ancêtres et voient la modernisation de la société comme ultime solution. À cause de cela, la langue sorabe se perd. C’est pourquoi il est de notre responsabilité de réveiller l’intérêt des jeunes Sorabes pour le travail de l‘union „Jan Arnošt Smoler“ Budyšin.

Texte : Constanze Knappe

Traduction française : Felicia Touvenot

News

Přeprošenje

Na čitanje z Markom Grojlichom přeprošujetaj wutoru, 6. oktobra, w 17.00 hodź. Domowinska skupina Malešecy a župa “Jan Arnošt Smoler” do...

Wutoru, 29.9.2020, zetka so Domowinska skupina Malešecy na zabawne popołdnjo. Běchu sej Witaj-pěstowarnju přeprosyli za krótki program. Dźěći jim při...

 

Kónc septembra podachu so čłonojo Budyskeje župy “Jan Arnošt Smoler” na swoju kóždolětnu kubłansku jězbu. Dohromady poda so 37 čłonow z 9...

 

Dnja 12.9.2020 wotmě so open-air kino w Radworju. Wuhotował a zarjadował bě jón Radworski młodźinski klub,kiž je čłon župy „Jan Arnošt Smoler“...

Domowina-Regionalverband "Jan Arnošt Smoler" Bautzen

Regionalny běrow Budyšin/
Regionalbüro Bautzen
Postplatz 2/Póstowe naměsto 2
02625 Bautzen/Budyšin
Telefon: (03591) 550211
Telefax: (03591) 42408
E-Mail: katja.liznarjec@domowina.de